Sasca
Par Uba

Lui, c’est Sasca !
C’est aussi un tervueren, et il est né le 10 septembre 2001.
Il a eu des débuts dans la vie un peu difficiles, alors il fut très timide,
mais le temps aidant il l'est de moins en moins,
et moi je l’adore, c’est MON chien.
Mon passe-temps préféré : lui baver sur sa belle collerette !!!




Sasca, son histoire ........


Comme je vous l’avais dit précédemment, Sasca a eu des débuts difficiles dans la vie .
Voilà donc son histoire, qui s'est passée bien avant ma naissance, mais que mes deux z’humains m’ont maintes fois contée

A l’époque, ça allait être l’anniversaire d’un de mes deux bipèdes (Nicolas), et mon humaine (Priscilla) cherchait un chien à lui offrir pour que ce soit le plus bel anniversaire qu’il ait jamais eu.
Elle tomba alors sur une petite annonce qui disait donner un chien de berger belge de 11 mois, et intriguée elle appela et pris rendez-vous.
Dans sa grande inexpérience de l’époque concernant l’élevage canin et le berger belge, l’éleveuse lui paru fort sympathique, quoiqu’un peu braillarde, de bon conseil, et relativement honnête, puisqu’elle leur précisa bien qu’elle le donnait car sans papiers, très très timide et absolument pas éduqué, et qu’il leur faudrait être très patients et doux avec lui au départ.

Ça allait être leur premier chien, un rêve vieux de plusieurs années enfin réalisé, et malgré sa maigreur et sa "timidité" elle eu le coup de foudre pour Sasca, et le réserva donc pour la date d’anniversaire de Nicolas. Vint le jour J, et Sasca arriva à la maison !!!!
Les deux trois premiers jours, Priscilla et Nicolas tinrent son attitude pour une très grande timidité et pour un déboussolement dus aux changement de cadre de vie. Mais inexpérience ne veut pas dire stupidité, et ils se rendirent vite compte qu’il y avait chez lui plus que de la timidité, qu’il y avait surtout de la peur ..... Sasca avait peur de tout, des bruits, des objets, mais surtout des gens, du balai, de passer les portes ...... Et de Priscilla et Nicolas, qui eux ne cherchaient qu’à lui donner leur amour !
La moindre sortie était pour lui une épreuve, tous les trois pas il s’asseyait en se ratatinant et en tremblant, et mes maîtres le relevaient alors pour le faire marcher, et trois pas plus loin il recommençait. Heureusement Sasca est un chien très vif d’esprit, et au bout de quelques jours il marchait presque normalement dans la rue, mais tout le faisait sursauter, tout lui faisait encore peur ...
Ils se rendirent vite compte aussi qu’il était non pas « svelte » comme l’éleveuse avait bien voulu leur faire croire, mais maigre, très maigre, et bourré de vers ....

Plusieurs fois, pour montrer à l’éleveuse ce que devenait Sasca, Priscilla et Nicolas sont retournés la voir, et ont finalement réussi à comprendre un peu ce qui s’était passé avec Sasca. Elle leur dit que vers ses 2 mois et demi il était passé par une autre famille avant, et que ces personnes ne l’avaient gardé que 2 mois avant de le ramener, mais elle leur dit ignorer pourquoi ...... Ils examinèrent aussi mieux l’élevage, et comprirent qu’en réalité les chiens de cette personne ne voyaient très peu d’humains, qu’ils passaient leur journées en meute sur un terrain vierge, sans personne pour jouer avec eux, sans stimulations d’aucune sorte, et qu’en réalité Sasca n’avait jamais été sociabilisé .... Pour quiconque connaît un minimum les chiens, vous comprendrez aisément les conséquences de ce genre de vie sur la psyché d’un chien, surtout quand cela dure jusqu’à ses 11 mois....

Certaines personnes pensaient Sasca irrécupérable, et pourtant .....
Priscilla et Nicolas firent preuve de beaucoup de patience, et lui donnèrent tout leur amour.
Lui mit 4 mois avant de cesser d’avoir peur d’eux, et encore 3 mois avant de leur accorder sa confiance.
Presque 9 mois après son arrivée à la maison, une grande complicité s’était forgée entre eux, et mes deux bipèdes le sentirent prêt pour commencer à aller en club d’éducation, et l’emmenèrent donc au Club d’Éducation de La Souterraine.
C’est au début de son éducation en club, que Priscilla et Nicolas se rendirent compte d’autres "anomalies" concernant Sasca : Selon l’éleveuse, il était sensé ne jamais avoir été éduqué, et pourtant il connaissait déjà beaucoup de choses que mes maîtres ne lui avait quasiment jamais montré, D’autre part, ils se sont rendus compte qu’il obéissait très bien en liberté, mais qu’il avait une peur panique de porter collier et laisse une fois sur le terrain d’éducation ... Les moniteurs leur ont dit à l’époque qu’étant donné ses réactions sur le terrain, Sasca connaissait forcément le travail, qu’il avait très certainement déjà été forcé de travailler, et que ça avait du très mal se passer. Certains se sont même posé la question : est ce qu’il n’aurais pas été battu, est-ce qu’il n’aurait pas déjà "expérimenté" le collier électrique....

Franchement, certaines personnes prirent peur en constatant son état psychologique, mais ils acceptèrent de tenter son intégration dans le club, et petit à petit Sasca découvrit le travail (obéissance et agility) et y pris goût, au point d’ailleurs où cela joua un grand rôle dans sa rééducation. Il fit beaucoup de progrès en quelques mois, mais il y en eu un point sur lequel il avançait toujours très très lentement : Sasca avait toujours peur des gens, et refusait toujours de se laisser toucher, à moins de vraiment bien les connaître. Pourtant il aimait les caresses et avait envie que tout le monde le papouille, mais c’était plus fort que lui il n’arrivait pas à accepter qu’on l’approche, et se torturait l’esprit tout seul …..

Et puis il y eu deux évènements dans sa petite vie bien rangée :
Le premier fut que toute la petite famille déménagea dans une maison en campagne avec 1900 m2 de terrain. Le deuxième, 3 mois plus tard, fut ..... Mon arrivée !!!!!!!!!!

Au début Sasca eu peur de moi, de cette petite chose toute fofolle que j’étais, qui voulait toujours jouer avec lui. Puis il découvrit la joie de jouer avec un autre chien, de ne plus être seul la journée quand les maîtres travaillent, et cela changea beaucoup son caractère. Il découvrit aussi que moi je n’avais pas peur des gens, et que moi j’avais droit à plein de caresses de nos invités alors que lui se cachait dans un coin ....
Sur le plan relationnel avec les humains, grâce à mon arrivée Sasca fit en 4 mois plus de progrès qu’il n’en avait jamais fait depuis son arrivée un an et demi plus tôt. Je peux vous dire que je suis fière de moi, et surtout très fière de lui !!!!!!!!!!

Bien sûr il reste, et je pense restera toujours, un chien méfiant vis-à-vis des humains, et qui mets du temps avant de se laisser aller avec eux, mais au moins maintenant il n’est plus terrorisé, et il a même eu le cran le faire deux parcours d’agility devant public, lui qui il y a quelques mois encore restait tétanisé sur le terrain dès qu’il sentait qu’un inconnu le regardait ...
Il continue meme à faire sans cesse de nouveaux progrès et il est de mieux en mieux dans ses pattes !

Voilà l’histoire de Sasca, bien sur il restera toujours des questions sans réponse sur son passé, et jamais nous ne connaîtrons tout ce qu’il a subi avant d’arriver chez nous , mais cette histoire vous montre, en plus de son courage, qu’il n’y a jamais aucun cas désespéré, et qu’avec beaucoup d’amour on arrive à tout !!!
En tout cas elle n’est pas finie, et soyez surs que je vous tiendrais au courant de toutes les futures prouesses de MON chien.



Sasca ne reproduira jamais car il a été stérilisé,
mais voici son ascendance à titre informatif pour ceux qui souhaiteraient la connaitre


Pedigree de

Sasca

Tervueren, Fauve
Mâle
10/09/2001



Longsone
Tervueren, Fauve
Mle
00/00/0000

Fender de la vallée de la charente
Tervueren, Sable
10/04/1990
s.r.
Cliff de la vallée de la charente
Tervueren, Fauve
Dys A ,
s.r. Rock des hauts de bièvre
Tervueren, Fauve
Samanta des terres des clausies
Tervueren, Sable

Vidéo des terres des clausies
Tervueren, Fauve
Tango des terres des clausies
Tervueren, Fauve
s.r. , Ch. Mickie du puy las rodas
Tervueren, Sable

Ioka de la tangi morgane
Tervueren, Fauve
26/05/1993
Exc.
Echo du sart des bois
Tervueren, Sable

tan
1er choix Socrate du sart des bois
Tervueren, Fauve
Cintia du sart des bois
Tervueren, Fauve

Grenadine de la tangi morgane
Tervueren, Fauve
exc Cesar du périgord vert
Tervueren, Fauve
Elbe de la clairière aux trois clefs
Tervueren, Fauve

Marjorie
Tervueren, Sable
Femelle
00/00/0000
Exc.
Colrick de condivicnum
Tervueren, Sable
11/09/1987
HD A ,
tan
1er choix
Tolrick du sart des bois
Tervueren, Sable
R.E. , Ch. Fr. Olrick du chemin des dames
Groenendael
1er choix Mirbelle du chemin des dames
Tervueren, Fauve

Romance de la vallée d'erdre et donneau
Tervueren, Fauve
1er choix Jerry II du clos du cher
Tervueren, Fauve
Idole de la forêt d'ardennes
Tervueren, Fauve

Hame de la tangi morgane
Tervueren, Sable
22/08/1992
Exc.
Echo du sart des bois
Tervueren, Sable

tan
1er choix Socrate du sart des bois
Tervueren, Fauve
Cintia du sart des bois
Tervueren, Fauve

Gentiane de la grignauderie
Tervueren, Sable
Conde du prince blanc
Tervueren, Fauve
Daphnée
Tervueren, Fauve

Pedigree généré par FéliGénéal v 4.0 Copyright © Tous droits réservés Bergers Belges Passion



Tous droits réservés Le Bois de la licorne
Titulaire du Certificat de Capacité pour l'Élevage Canin (n°23-05-2009) - N° Siret 50757097600013

Site créé et mis à jour par FéliCréations